L’écharpe de petit mousse

P1060415

Attention les yeux! Je suis sur le point de t’éblouir avec ma grande maitrise technique du tricot en te présentant… tatataaaaaaaam…….

Une écharpe à rayures au point jersey. (Ouin, ouin, ouin, ouiiiiiiiiin…)

Ouh la! Je sais! Tant de complexité et de technique dans une même pièce, comment ai-je pu arriver à la terminer??!! ;)

Mais bon, parfois, un peu de simplicité ça ne fait pas de mal! Ce n’est pas parce qu’on maitrise la plupart des techniques un peu biscornues du tricot moderne qu’on doit à chaque fois les utiliser dans ses nouveaux projets, nan?

J’avais oublié combien c’était agréable de tricoter tout droit sans se poser de questions. Le changement régulier de couleur évite l’ennui et crée un rythme assez grisant qui incite à tricoter toujours un rang de plus! Finalement il m’aura fallu « seulement » 3 soirées de tricot pour finir cette écharpe basique: un vrai ego-booster!!

P1060404

En plus ce n’était pas un projet prémédité! ;) Juste le résultat d’une légère frustration!

J’étais chez ma dealeuse de laine favorite pour me réapprovisionner en pelotes pour pouvoir terminer un gilet en cours, mais pas de bol, plus assez de pelotes en stock, il fallait les commander… Horreur, malheur, enfer et damnation!!! Etre bloquée au milieu d’un projet ET repartir d’un magasin de laine sans pelotes??? C’en était trop!!

Errant l’âme en peine dans la boutique à la recherche de quelque réconfort, je suis tombée sur une écharpe à rayures réalisée par la propriétaire des lieux en Népal de Drops. Ce n’était pas la première fois que je la croisais. A vrai dire, à chacune de mes visites je lui lançais un regard plein d’envie en pensant: un jour moi aussi j’en aurais une! Mais bizarrement, dans ma « to-do list » mentale, l’accessoire est toujours relégué au second plan au profit de projets plus conséquents: pulls, gilets, etc.

J’ai donc profité du fait que le neurone soit tout déboussolé par l’arrêt forcé de son ouvrage en cours, pour lui imposer la réalisation immédiate de cette écharpe. J’ai rempli mon panier de pelotes de Népal bleues marines et de pelotes d’Alaska (même échantillon que la Népal mais en 100% laine traitée superwash*) écrues et suis par conséquent repartie l’honneur sauf de la boutique: le sac plein et le neurone léger! :)

P1060431

A peine arrivée chez moi, je me suis mise à l’ouvrage. Au départ je voulais tout faire comme le modèle d’exposition: fond bleu et fines rayures écrues. Et puis en tripatouillant mes pelotes je me suis rendue compte que ce que je préférais c’était un fond écru avec de grosses rayures bleues… Bon ben voilà, je suis irrécupérable et pis c’est tout! A un moment j’ai même pensé rajouter des pompons rouges en guise de décoration et puis je me suis ravisée (je garde ça pour le bonnet assorti!! ;) ).

C’était la première fois que je tricotais la qualité Alaska de Drops. Sans doute une forme de snobisme… La Népal ayant le même échantillon mais avec de l’alpaga dans sa composition, je préférais me tourner vers elle. Mais c’était sous-estimer le pouvoir du superwash!!!* Ouh pinaise!!!

Cette laine passe sans souci en machine!* La laine est limite plus douce après! Alors que je dois bien avouer qu’avec la Népal, j’ai observé un peu de feutrage même avec le cycle délicat. (Mais bon! Ma machine à laver date de Mathusalem alors son cycle délicat ne doit pas valoir celui des machines de dernière génération… Et ouiiiii! Je n’ai qu’à laver mes pulls à la main comme les gens biens!! ;) ).

J’ai bloqué la bête sur mon tapis/puzzle en mousse de compèt': avec une écharpe de 35cm sur 2,80m j’ai pu apprécier à sa juste valeur le caractère modulable de cet accessoire!

Bon évidemment, avec les températures plus que clémentes que l’ont a eues en cette fin d’été et en ce début d’automne, je n’ai pas encore eu l’occasion de porter mon écharpe! Car mine de rien 3 tours de laine/alpaga autour du cou, ça tient chaud!! ;)

Néanmoins j’ai quand même pu me rendre compte que je suis plus une fille à écharpe qu’une fille à châle!

P1060399

J’ai l’impression que c’est tout un art d’enrouler un châle autour du cou, alors qu’avec l’écharpe pas besoin de se poser de question: tu tournes, tu fais un noeud et c’est bon! ;) Je suis totalement shawl-challenged!! hi hi hi

D’ailleurs je me pose toujours beaucoup de questions quant aux châles en dentelle… Posés à plat ils sont souvent très jolis, et ils doivent être techniquement intéressants à tricoter. Mais à porter?

Parce que, de mon point de vue, soit tu le portes déployé sur les épaules (comme les mémés dans le temps) ou nonchalamment posé autour du cou pour mettre en valeur le détail et la finesse des motifs et, clairement, le châle te protège à peine du froid; soit tu l’enroules autour du cou et il ne ressemble plus à rien!

Du coup je me demande vraiment quel est l’intérêt de passer autant de temps sur une telle pièce si, finalement, elle ne révèle toute sa beauté que lorsqu’elle n’est pas utilisée?..

Vues ces remarques, il apparait clairement que je ne suis pas une artiste dans l’âme! ;) Les qualités esthétiques d’une réalisation ne primeront jamais, pour moi, sur son utilité! Que veux-tu… Je ne suis qu’une vile pragmatique! ;)

Je serais curieuse de savoir quel est ton avis sur le sujet… Et surtout, si tu tricotes ou as tricoté des châles en dentelle, comment tu les portes! (J’aurais peut-être enfin une réponse à mes questions hautement existentielles, et qui sait peut-être une révélation! ;) ).

Bon en attendant, je vais continuer de porter mes écharpes toutes bêtes et d’enrouler le mieux possible mes châles « pleins »! ;)

Vivement l’hiver!! ;)

A bientôt!

*Edit du 14/10/2014: Suite au commentaire laissé par Slania, j’ai eu comme un doute et j’ai vérifié l’étiquette de la laine Alaska: elle n’est pas du tout superwash!! 

Alors je ne peux pas te dire d’où m’est venue cette idée (aurais-je sniffé ou mangé une substance psychotrope avant d’écrire cette article? ;) Est-ce qu’un abus de coriandre peut avoir des effets hallucinatoires??! :P) mais j’ai sans doute fait un amalgame avec la qualité Karisma de Drops qui elle est bien 100% laine ET traitée superwash. Néanmoins je ne reviens pas sur le fait que le fil Alaska se soit adouci après le premier lavage mais je me rends compte que j’ai eu beaucoup de chance que mon écharpe ne feutre lors de son passage en machine! 

Donc je suis vraiment désolée pour cette mauvaise information et j’espère ne pas avoir causé trop de fausses joies dans les chaumières de tricoteuses! ;) Je me sens un peu pouilleuse d’avoir fait une telle bévue, mais ça aura eu le mérite de m’apprendre une leçon importante: toujours vérifier ses données avant d’écrire même si on est (pense être!) sure de ce qu’on avance! 

P1060418

Transformatiiiiiiiiiiiiiion!!! ;)

PS: Je sais bien qu’il ne faut pas avoir fait Polytechnique pour tricoter une telle écharpe ;) mais si jamais tu veux réaliser exactement la même sans te triturer le neurone voici comment j’ai fait:

Fournitures:

- 5 pelotes d’Alaska de Drops (col. 02 -> écru)

-2 pelotes de Nepal de Drops (col. 1709 -> bleu marine)

- aiguilles 5,5 (au lieu des aiguilles 5 conseillées sur la description de la laine, car ça permet d’obtenir une écharpe plus « souple »)

Réalisation:

Monter 42 mailles avec la laine écrue (aig. 5,5).

Tricoter 6 rangs de côtes 2/2 (en commençant et en terminant tous les rangs endroits par 2 mailles endroits).

Continuer en jersey écru pendant 26 rangs (sur l’endroit du travail on tricote toutes les mailles à l’endroit, et sur l’envers du travail, on tricote toutes les mailles à l’envers).

Tricoter 4 rangs de jersey bleu marine, puis 6 rangs de jersey écru. Répéter cette séquence encore 57 fois.

Tricoter 4 rangs de jersey bleu marine, puis 26 rangs de jersey écru.

Tricoter 6 rangs de côtes 2/2 (en commençant et en terminant tous les rangs endroits par 2 mailles endroits).

Rabattre souplement les 42 mailles en les tricotant comme elles se présentent.

Astuce:

Je te conseille de « faire suivre » le fil de la couleur inutilisée le long de la bordure de l’écharpe en le tricotant avec la maille lisière. Ce n’est pas totalement invisible mais le résultat reste relativement propre!

Pour éviter d’avoir des fils à rentrer à la fin de l’ouvrage, j’ai utilisé la technique du joint russe. Je ne suis pas une inconditionnelle de cette technique (contrairement à ce qui est indiqué, et pour l’avoir testée avec plusieurs qualités, je trouve qu’elle n’est pas adaptée à tous les fils, et que parfois le résultat est très voyant!) mais pour ce type de réalisation et la qualité de laine employée, c’était la solution idéale.

Bon tricot! ;)

17 thoughts on “L’écharpe de petit mousse

  1. Julie, peut-être aussi parce que je ne suis pas couturière ni tricoteuse, je crois que ma plus grande joie quand j’arrive sur The Daily Mimolette c’est de découvrir les photos, elles sont « trop »! Cette fois je craque, je fonds, pour la deuxième!
    En fait, les couleurs sont aussi toujours bien choisies. C’est joli l’écharpe blanc et marine sur la veste rouge!

  2. Simple, efficace et ça te va bien ! Que demander de plus ? Non, vrmt je le demande.
    Non-fan de châle non plus, mais fan d’écharpe, oui : j’aime bien les pans qui tombent de chaque côté du cou(si l’écharpe est Très grande ou si elle n’est pas complètement enroulée car temps pas trop froid), ce qui allonge la silhouette et donne un côté « déguingandé » que j’affectionne bcp.
    Les châles me paraissent svt trop compliqués et/ou longs à réaliser et ont svt moins d' »effet graphique » (quand porté) selon moi.
    J’ai une écharpe moutarde sur mes aiguilles pr le moment, avec un mix de motifs et point mousse (pour pas qu’elle s’enroule)… que j’avancerais bien en la compagnie des tricoteuses de Belgique…

  3. Ah, ça me rassure de savoir que je ne suis pas la seule à préférer un bon vieux rectangle à un triangle autour du cou, aussi joli soit-il… Du coup, point de rayures prochainement mais bien une bonne vieille écharpe, en laines Drops* également, toute en « fisherman’s rib » (comment on dit en français?? fausses côtes anglaises??? côtes perlées???)… J’ai hâte d’avoir terminé!!!

    * mon mélange est en karisma, kid silk et glitter bobinés ensemble, couleur rose un peu fané… Yummy!!!!

  4. @Liochka: Hi hi hi!! Tu me fais rougir!!^^ Merci beaucoup pour le compliment!!

    @Slania: Je te remercie beaucoup pour ton commentaire car grâce à toi j’ai découvert que j’avais fait une grosse boulette!!! La laine Alaska n’est pas du tout superwash!! *_* J’ai complètement rêvé cette information!! En fait je crois que je suis surtout partie du principe que la composition du fil Alaska était identique à celle du fil Karisma (qui lui c’est sûr (!!!! ;) ) est bien traité superwash) et que seule l’épaisseur du fil était différente (comme c’est le cas pour Nepal et Lima ou Cloud et Air) mais que nenni!!! (Je pense que je devrais envoyer un petit message chez Madame Drops pour lui dire qu’il faut qu’elle superwashe ses pelotes d’Alaska!! ;) Ca aurait au moins le mérite de suivre la logique de mon neurone!! hi hi hi).
    Je suis toute penaude de t’avoir fait une fausse joie… :S
    Par conséquent, fais bien attention quand tu passeras ton pull à la machine!!! (je pense que le neurone et moi-même serions incapables de vivre avec l’idée que nous sommes à l’origine d’un pullicide par MAL interposée!!!).
    En ce qui concerne tes suggestions de patrons de châles, j’aime beaucoup les modèles de Veera Välimäki (l’année dernière j’ai tricoté le study stripe shawl pour l’offrir à une copine!) et je me laisserai bien tenter par le Color Affection! Par contre je ne connaissais pas ce modèle de Stephen West! Il est très sympa (et plutôt sobre quand on le compare à certaines autres créations de Stephen West! ;) ) par contre il a l’air trèèèèèèès grand et donc trèèèèèèèèès long à tricoter!! ;) Pas sure que j’arrive à me motiver!! ;)
    Encore merci pour ton message! A bientôt!!

  5. Tiens c’est intéressant que tu parles de l’Alaska comme Superwash car elle n’est pas du tout vendu comme tel sur le site de Garnstudio; cela m’ouvre des perspectives pour mon pull tout en Alaska *_* au moins un qui passera à la machine!

    Sinon je me fais la même réflexion que toi pour les châles dentelle, du coup je me tourne plus sur les châles « trendy »-doudou- comme le bolting de Stephen West- ou avec des jolies couleurs à mixer comme le Affection, où régulièrement, je rêve d’une multitude de combinaisons colorées différentes pour mettre en valeur le motif. Toi qui aime les rayures, celui-ci devrait te plaire^^

  6. @Tassadit: Oui! Tu as vu?! Comme quoi tout arrive!! Mouah ah ah!! :P Bon je pense que tu t’en doutes, mais comme j’ai mon petit ego, je ne mets sur le blog que les photos que je trouve à peu près potables!! ;) En tous cas merci pour les compliments! ( Je crois que mon ego va un peu rouler des mécaniques pendant les 5 minutes à venir! ;) ). Dès que j’ai terminé ma pléthore de gilets en cours de réalisation je m’attaque à ce bonnet, qui sera sans doute des plus discrets!! (Mouah ah ah!).

    @Stordigot: En effet je ne me refuse rien, je change de couleurs et tout et tout!! Hi hi hi!! Je te rassure, le jersey est à portée de tes aiguilles si tu maitrises déjà le point mousse!! Il suffit de se lancer!! ;) Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à ne pas me lasser des rayures bleues/écrues: quoi que je fasse j’y reviens toujours! Merci pour ton message!! A bientôt!

    @Manowen: Ouhh!!! Merci pour le compliment!! J’ai essayé de m’appliquer au maximoume pour que même si je l’enroule dans le noir et donc dans n’importe quel sens, je n’ai pas l’air de sortir avec une serpillère autour du cou! Je suis sure que c’est encore perfectible… Il va falloir que j’épluche mon encyclopédie du tricot!! :) Merci beaucoup pour ta visite!

    @Sophie: Hummmmm!!! J’aime l’idée du «déroulé-en-public»!!! :D Ca permet de concilier le tout!! Va falloir que je m’entraine à déplier «l’air de rien» un châle avant de me lancer dans des heures de dentelle!! Merci pour ton commentaire!! A bientôt!

    @Petrouchka: Bienvenue dans la team des pragmatiques du réchauffement de cou!! :D Moi aussi je suis admirative de celles qui réalisent ce genre de châles entièrement en dentelle (la prise de tête que cela doit être!!) mais, après réflexion, je pense que je pourrais me contenter d’une solution intermédiaire: un corps «plein» (sans trou-trous) qui tiendra bien chaud et qui ne souffrira pas trop d’être amassé autour du cou, et une grande bordure en dentelle pour l’effet «Waow»! ;) Le compromis y’a que ça de vrai! :P
    En ce qui concerne mon écharpe, tu as tout compris, la partie écrue est superwash et la partie bleue ne l’est pas… *(En fait je n’aimais pas trop le bleu marine du fil Alaska, et il n’y avait plus d’écru disponible en Népal… du coup j’ai encore fait un compromis!!). Pour l’instant je n’ai passé mon écharpe qu’une seule fois à la machine, pour pouvoir la bloquer (30°C, cycle délicat de ma vielle MAL) et je n’ai pas remarqué de feutrage des rayures bleues. Par contre j’ai déjà tricoter 3 pulls avec cette qualité de fil (Nepal) et ils ont tous un peu feutré lors de leur premier passage en machine dans des conditions identiques. Bon rien de catastrophique mais j’observe quand même un changement dans la souplesse du résultat final. Du coup si tu n’es pas très sure de ta MAL et que, comme moi, tu n’envisages pas de faire tes lessives de pulls à la main, je te conseille de te tourner vers des fils traités superwash: la différence est flagrante!! Chez Drops les qualités 100% laine Alaska* et Karisma sont traitées superwash, et au final elles s’avèrent beaucoup plus douces une fois tricotées et lavées que lorsque tu les touches en pelotes! Bon tricot! Et à bientôt!! :)
    *voir Edit du 14/10/2014

    @Marie: Ouh la!!! Tu me fous les pépètes avec ton article sur les dangers des écharpes longues!! :S (Si c’est Le Monde qui le dit alors c’est que c’est très sérieux!! :P). Pour éviter de marcher dessus je l’enroule un max et je fais un noeud (à mon avis je risque plus l’étouffement que l’étranglement!! hi hi hi). Tu me fais rêver avec ton étole en mohair au point mousse!! (Je suis une grande fan du point mousse! Ca a beau être le point le plus simple je trouve que son rendu est vraiment très chouette!).
    Et j’aime bien ton idée de dentelle avec de la laine un peu épaisse! C’est peut-être moins impressionnant que celle réalisée avec du fil à coudre fil dentelle ;) mais cela doit tenir plus chaud et avoir plus de tenue tout court! Merci beaucoup pour ton commentaire!! A bientôt!!

    @Anne: Salut copiiiiiiine!! Ouais, t’as vu, j’suis comme ça! Je me lance dans des projets new mum-friendly!! :D C’est mon côté blogueuse pleine d’empathie!! hi hi hi Bon évidemment c’est bien moins impressionnant que des torsades, du jacquard ou de la dentelle, mais finalement ce que je préfère dans le tricot c’est enchainer les mailles et les rangs et porter le résultat final, et pas forcément utiliser des techniques complexes… Donc je dis vive les rayures en jersey!! :D Merci beaucoup pour ton message!! A bientôt! Bisous!!!

    @Oh la Vache: Tu as raison finalement! Les autres n’ont pas besoin de voir à quel point le châle est beau, l’important c’est que celle qui le porte le sache et en profite!!! Pas besoin d’aller chercher plus loin (en fait je suis la reine des questionnements inutiles!! hi hi hi). C’est vrai que je bave souvent sur des fils avec des compositions «précieuses» mais je ne saute jamais le pas car j’envisage uniquement la possibilité de faire une grosse pièce (pull, gilet,…) avec et du coup ça chiffre trèèèèèès vite (surtout quand on est dodue comme moi!! ;) ). Réaliser un châle à la place, rendrait le projet beaucoup plus abordable finalement!! A méditer donc!! :D Merci pour ton commentaire!!

    @Cdujoli: Merci beaucoup pour les compliments! hi hi hi A bientôt!

  7. Très chouette, la simplicité ça paye!!!
    Sinon pour le cas du châle dentelle, c’est un genre de snobisme discret: y’a que celle qui le porte qui sait à quel point il est beau!!! J’adore pratiquer ce sport, par ailleurs la dentelle donne une souplesse incomparable et on utilise des fils tip-top qui sont cocoonesques au cou.
    ps: pour les porter, c’est comme ton écharpe: on tournicote autour du cou et basta!!!

  8. Punaise, ça c’est du projet… tout à fait de mon niveau, et compatible avec le temps disponible pour les loisirs créatifs.
    N’empêche qu’on rigole car ce ne sont que des rayures, mais l’effet est super chouette!!!

    bisous

  9. Cette écharpe est terrible, comme son histoire ! J’avais lu un article dans le Monde (oui oui)(ah ah) sur le danger de porter des écharpes longues (j’aime les écharpes vraiment très longues)(je n’ai pas arrêté depuis la lecture de l’article)(maintenant seulement disponible aux abonnées en ligne que je ne suis pas).

    (Je tricote pour le 2ème hiver de suite une copie d’une écharpe-plaid que j’adore, 65 x 280 de mohair et douceur… au point mousse.)

    Pour les shawls, j’en ai tricoté 2 que je porte souvent (les autres, hum hum), un Ishbel d’Ysolda en cachemire/soie (léger, doux, chaud, parfait) et le second m’amène à une réflexion fil-osophique de haut vol : un Cœur de Lion d’Ittybitty en sportweight, j’ai l’impression qu’un peu de dentelle couplée à une laine un peu épaisse (mais pas trop), c’est chouette. On voit la bordure mais je l’entortille comme une écharpe, résultat bien chaud comme il faut.

  10. J’adore, et même si je suis admirative des châles sublimes qui fleurissent ici ou là, je me vois bien plus au quotidien avec une bonne écharpe couvrante, surtout avec ce look!
    Mais dis moi, si j’ai bien compris (rien n’est moins sûr), seulement une partie de ton écharpe est traitée superwash: tu fais comme si de rien n’était et tu la passes en machine?
    Je re-débute en tricot (c’est un concept) et je pense me faire une écharpe pratique très bientôt, je suis friande de conseils!

  11. Pour ma part, je ne tricote que très médiocrement…mais les châles…j’en porte, et ce qu’il faut savoir sur les châles, c’est que ce qui compte vraiment, c’est le « déroulé-en-public »…ben oui, la tricoteuse ne s’est pas fait braire pendant des heures et des heures pour qu’on ai froid et que personne ne remarque la délicatesse du point…donc : on le porte bien enroulé…(là tu l’as dit il ne ressemble plus à rien, mais il est tellement doux et chaud) et quand tu arrive au boulot, dans la salle café, tu le déroule délicatement et tu le pose sur ton épaule (là normalement tout le monde tombe sous le charme et tu dis : oui c’est moi qui l’ai fait! et tout le monde et fier de toi)
    Mais sinon, les écharpes c’est vachement bien aussi…et en plus, même moi je peut en faire!!!

  12. trop chouette ton écharpe de marin ! et l’envers est vraiment très propre (mine de rien ça compte ces choses là, l’envers peut vite se retrouver visible et là hop, l’honneur est sauf on pourrait même dire qu’elle est réversible !)

  13. Pour moi, il s’agit déjà d’une prouesse technique ! Tu changes carrément de couleur ! T’es une ouf quoi.. Je gère à peine le point mousse, arriver à un tel résultat me parait pas loin de l’impossible ! Elle est vraiment cool et te va à ravir.. Je suis décidément fan des lignés bleu et écru ! :)

  14. Wouhoû, un article de Mimolette! :-D
    Mais dis donc, si toutes tes photos sont du même acabit que celles-ci, je ne vois pas ce qui peut te faire hésiter une seconde à les publier, bichasse va!
    Ah oui, et ton écharpe est super, j’ai hâte de découvrir le bonnet assorti à pompon! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>